Le SEO, l'arme secrète pour la traduction de vos pages web

LAUGIER CHRISTINE

Traduction de vos pages web : le SEO multilingue, votre allié à l’international

Ça y est, c’est fait ! Vous avez décidé de construire une solide stratégie SEO à l’international afin de vous positionner sur de nouveaux marchés. Félicitations, mais pour créer des pages multilingues engageantes et véritablement efficaces, il vous faudra résoudre diverses questions. Pour atteindre votre cible à l’international, une simple traduction des contenus sources convient-elle ? Quelles langues choisir ? Comment rendre votre site multilingue performant dans chacun des pays visés ? Pas de panique, voici quelques précieux conseils pour que la traduction de votre site web rime avec réussite.


Traduire une page web : bien plus qu’une question de langue


Quelle(s) langue(s) pour la traduction de votre site ?


Bien souvent, les sites Internet ne proposent que deux versions linguistiques : la langue d’origine de l’entreprise et l’anglais. Mais savez-vous que 60 % des locuteurs étrangers ne consultent jamais les contenus dans leur version anglaise ?

Alors, avant de vous lancer dans la traduction de vos pages web, mieux vaut prendre le temps de réfléchir aux langues cibles les mieux adaptées à votre produit ou service.


Vous continuez à penser qu’une version de votre site dans la langue de Shakespeare suffira à séduire vos prospects étrangers ? Attention, danger !
Selon une très sérieuse enquête menée en 2020 par CSA Research, 76 % des internautes préfèrent lire des contenus dans leur langue maternelle avant d’acheter un produit. Il serait donc judicieux d’investir dans une traduction multilingue de votre site, non ?

Après avoir choisi les langues cibles, faites en sorte d’offrir à votre audience étrangère la meilleure expérience possible.

Et cela commence bien sûr par des textes parfaitement traduits. Pour chaque langue utilisée, vous devez proposer des écrits irréprochables au niveau linguistique.

Imaginez-vous en train de lire une page en français, truffée de tournures approximatives, voire de contresens, perturbant votre lecture. Votre premier réflexe consistera sans aucun doute à fuir le site consulté.

C’est exactement ce qui se passe pour l’internaute étranger qui tombe sur un site mal traduit dans sa langue. Un tel scénario se révèlerait préjudiciable à votre image, mais aussi à vos ventes.

Alors, montrez-vous exigeant avec la qualité de vos contenus en langues étrangères. Faites appel à des spécialistes de la traduction. Il en va de la crédibilité de votre offre et de votre entreprise.


Traduire vos contenus au-delà des mots


Lorsque vous décidez de traduire vos pages Internet, ayez en tête le pays que vous ciblez et surtout sa culture. Une langue, même lorsqu’elle est commune à plusieurs pays, peut comporter quelques régionalismes dont il est essentiel de maîtriser les nuances.

Une agence immobilière souhaitant attirer des clients américains veillera, par exemple, à traduire le mot appartement par « apartment », et non pas, par          « flat », terme britannique. Une subtilité, me direz-vous ? Peut-être, mais une subtilité qui fera toute la différence pour le lecteur américain.

Pour éviter tout faux pas et s’assurer de la bonne qualité de vos pages web multilingues, mieux vaut faire appel à un traducteur natif.

Il n’y a qu’à voir les déboires d’un célèbre constructeur automobile allemand qui, pour pénétrer le marché chinois, a décidé de simplifier le nom de ses voitures.
Il a donc choisi de les rebaptiser « Bensi » ce qui, en mandarin, signifie « se dépêcher de mourir ». Dommage !

Traduire, c’est connaître et savoir s’adapter à la culture locale et à ses subtilités. C’est la condition pour développer une communication basée sur les bons codes, pour gagner la confiance de vos marchés à l’international et pour convertir vos cibles.

Mais pour donner encore plus d’impact à votre site web multilingue, il vous faut construire une stratégie SEO spécifique à chacune des langues choisies.


Le SEO multilingue, la clé d’un bon référencement naturel à l’international


Pour donner à votre site domestique notoriété et visibilité sur le web, vous avez :

  • rédigé des contenus utiles à vos clients,

  • mais aussi créé des textes parfaitement optimisés pour votre moteur de recherche (Google, Bing, Baidu, Ecosia…).

Construire une stratégie SEO multilingue fondée sur des données fiables


Alors, avant même de vous lancer dans la traduction de votre site, pensez à travailler le référencement naturel de vos futures pages multilingues.
Comment ? En effectuant tout d’abord un audit sémantique afin d’évaluer les performances de vos mots-clés sources dans chacune de vos langues cibles.
Cela vous permettra d’identifier les plus pertinents, mais aussi les requêtes principales sur lesquelles vous positionner.

Pour cela, rien de tel que l’utilisation d’outils performants tels que Semrush. Ils vous communiqueront des informations fiables sur lesquelles vous appuyer lors de la création de vos contenus.


Mais il arrive parfois qu’une simple traduction SEO ne suffise pas à se positionner sur un marché étranger, en raison notamment de ses forts particularismes culturels et linguistiques.
Il sera alors préférable de rédiger de nouveaux contenus directement dans la langue du pays ciblé.


La localisation, le nec plus ultra pour votre site Internet multilingue


Dans la plupart des cas, un travail d’adaptation, voire de réécriture, de vos contenus sources vous permettra de les ajuster à votre cible étrangère.

Tenant compte de la dimension culturelle, des habitudes de consommation et des subtilités lexicales de votre cible, vous allez reformuler vos écrits sources pour qu’ils deviennent parlants à l’international.

Vous allez procéder à une transcréation, un mot-valise composé des termes anglais translation (traduction) et creation (création). Cette technique de traduction se concentre davantage sur la création d’un message plus adapté à votre marché cible. Elle permet de localiser vos contenus d’un point de vue linguistique et culturel.

Et pour vous assurer du bon référencement naturel de ces pages traduites, vous devrez bien sûr les optimiser. À l’adaptation culturelle, vient donc s’ajouter une optimisation SEO, deuxième volet de la localisation.

De la recherche de mots-clés pertinents dans vos langues cibles, aux métadonnées et au balisage des images, vous optimiserez vos textes pour les moteurs de recherche.
Ce n’est qu’à cette condition que vos pages web multilingues se hisseront dans les premiers résultats de la SERP (Search Engine Result Page).


Cette stratégie SEO multilingue vous ouvrira les portes des marchés étrangers ciblés.

Et seul un.e traducteur.trice spécialiste du référencement naturel connaît l'ensemble des méthodes et bonnes pratiques pour y parvenir.
C'est mon cas, alors
contactez-moi ;-)

Recent Articles

Share On