4 conseils pour bien choisir son traducteur

Christine L.

Choisir, traducteur

"Tu ne connaitrais pas un bon traducteur par hasard ? "
"
Comment je fais pour trouver un traducteur pour mon site ?"
"Tu connais quelqu'un qui étudie le russe, j'ai un petit texte à faire traduire ?"


En tant que traductrice, ces questions me sont régulièrement posées par mon entourage.

Alors pour trouver le/la traducteur.trice qu'il vous faut, voici quelques conseils simples et de bon sens. 
  • Faire appel à un.e traducteur.trice professionnel
Contrairement à ce que l'on pense, ce n'est pas parce que l'on parle plusieurs langues que l'on est capable de traduire des contenus dans ces langues. Car outre des compétences linguistiques, la traduction réclame des compétences rédactionnelles certaines et une solide connaissance de la culture liée à la langue choisie.

Pour vous en assurer, vérifiez que la personne est titulaire d'un diplôme en traduction ou qu'elle jouit d'une belle expérience dans ce domaine (demandez-lui alors de vous fournir quelques références de son travail).

Et évidemment, faites appel à un.e traducteur.trice qui exerce légalmement son métier.
  • Choisir un.e traducteur.trice qui travaille vers sa langue maternelle (celle vers laquelle on traduit)
Pour traduire une brochure/un rapport/ un livre vers le français, mieux vaut faire appel à un.e traducteur.trice de langue maternelle française.
C'est la condition pour obtenir un texte fluide et correct. C'est aussi la garantie que votre message sera parfaitement compris par les francophones, dans toutes ses subtilités langagières ET culturelles. 

Très souvent, on rencontre des textes truffés d'approximations ou d'étranges tournures de phrases. C'est le signe que la traduction n'est pas de qualité et qu'elle a pu être confiée à une personne dont le français n'est pas la langue maternelle.
Attention car dès que le lecteur bute sur vos mots ou vos phrases, il ne se concentre plus sur votre message. Vous perdez ainsi son attention et toute chance de le convaincre/l'informer. 
Cela peut également le rendre méfiant et décrédibiliser votre professionalisme.
  • Expliquer vos attentes et vos besoins à votre traducteur.trice
Pour obtenir une excellente traduction de vos contenus écrits, parlez à votre traducteur.trice de la philosophie de votre entreprise, de sa stratégie, ses produits, ses cibles ou sa ligne éditoriale.
En vous connaissant mieux, le.la traducteur.trice sera en mesure de mieux adapter vos écrits à votre cible francophone.

N'hésitez pas à dialoguer, à exprimer vos attentes et vos besoins. Et réjouissez-vous si votre traducteur.trice vous pose des questions sur les textes que vous lui confiez. C'est le signe qu'il/elle s'investit véritablement dans son travail.

  • Faire relire vos épreuves par votre traducteur.trice
Pour vous assurer de la bonne qualité de vos contenus traduits, pensez à faire relire vos documents avant leur publication. D'autant plus si des ajouts de dernière minute ont éffectué en interne par un collaborateur qui "parle un peu français".

Cette révision finale doit être une règle absolue.

Ce serait quand même dommage de gâcher tout le travail effectué en amont par une dernière petite modif', vite fait bien fait, qui serait incorrecte en français.

Alors avant toute publication, faites vérifier la version finale de vos textes traduits.

Recent Articles

Share On